Murier noir, la plante medicinale anti diabete
Retour liste

Mûrier noir

Origine et historique du mûrier noir

Issu de la famille des moracées, le mûrier est un arbre venant d’Asie centrale et occidentale. Il est spécifique par ses fruits noirs savoureux et ses feuilles qui peuvent servir de nourritures pour les soies.

Les feuilles du mûrier sont dentées, à la base en forme de cœur. Leurs couleurs sont vert foncé, luisant. Les petites fleurs verdâtres, mâles ou femelles sur le même arbre sont groupées en courts épis sur les pousses de l’année. Les fruits composés, appelés « mûres », sont noirs à maturité, aromatiques, sucrés, acidulés et rafraîchissants.

Les feuilles du mûrier renferment des flavonoïdes. Les fruits sont riches en glucides, en acides organiques, en pectine, en vitamines et en anthocyanes.

L’écorce de la racine est longtemps passée pour purgative et ténifuge (contre le ténia), mais, suite à des expériences, elle a été rayée de la liste des ténifuges.

 

Propriétés et bienfaits du mûrier

Les feuilles de mûrier noir sont parfois employées en infusion contre le diabète. Des travaux ont prouvé l’efficacité de ce traitement qui permet d’entraîner la diminution, voire même la disparition, de la glycosurie.

Les fruits avant leur maturité sont astringents et très acidulés (un litre de jus contient 20 à 25g d’acide citrique). On employait ce jus, jadis, contre la diarrhée, la dysenterie, les crachements de sang et les règles trop abondantes. On prépare encore, avec les fruits récoltés avant complète maturité, un sirop très renommé, utilisé en gargarismes contre les maux de gorge ou comme boisson rafraîchissante. À maturité complète, ces fruits deviennent laxatifs.

 

Utilisation et dosage du mûrier

- Usage interne

Infusion de feuilles : 60 g de feuilles par litre d’eau, dont on prend une tasse avant chaque repas, mais on utilise généralement l’extrait fluide pharmaceutique. Contre le diabète

Décoction d’écorce : À absorber le matin à jeun, à la dose de 5 à 12g pour 0,5 litre d’eau. Comme purgatif.

Sirop de mûres : Se prépare, avant la maturité totale des fruits, avec 1kg de mûres et autant de sucre. Faire bouillir jusqu’à l’obtention d’un sirop et passer. Ce sirop est délicieux l’été, à boire avec de l’eau bien glacée pour se rafraîchir.

- Usage externe

On emploie le sirop pur ou coupé d’un peu d’eau pour les gargarismes.

Infusion de feuilles : En bains de bouche, elle est, paraît-il efficace contre les rages de dents.

Autrement, les mûres du mûrier noir sont d'excellents fruits que l'on consomme tels quels, en jus ou en gelées. Mais attention, ils tâchent terriblement !

Autre espèce : Le mûrier blanc (Morus Alba), originaire d'Orient, est le mûrier du ver à soie. Ses fruits, blancs, sont comestibles, mais ne doivent pas se substituer à ceux du mûrier noir au point de vue médicinal.

L'écorce de la racine a été démontrée antitussive et analgésique, ce qui confirme son usage traditionnel en Chine contre la toux et les refroidissements.

Voici nos produits à base de Mûrier noir

Espace Infos

Nous Sommes à votre Écoute
du lundi au vendredi de 8h à 18h30 et le samedi de 9h à 18h30
00 41 22 548 35 20
04 28 01 10 56
numéros
non
surtaxés