Millepertuis, le traitement naturel des troubles nerveux
Retour liste

Millepertuis

Origine et historique du millepertuis

Le millepertuis est une plante vivace de 20 à 80 cm de hauteur. Issue de la famille des Hypéricacées, elle est connue sous divers autres noms dont le trucheron, l’herbe de la Saint-Jean, l’herbe aux piqûres et la chasse-diable. Le millepertuis est originaire d’Europe, d’Asie occidentale, d’Afrique du Nord et d’Amérique du Nord. Elle est caractérisée par sa tige dressée de couleur rougeâtre. Ces tiges sont également très ramifiées et présentent la particularité d’être parcourue dans sa longueur par deux lignes saillantes, facilement décelables. Ses feuilles sont arrondies et bordées par des petits points noirs. Ses fleurs, quant à elles, se trouvent au sommet des tiges. Elles disposent de 5 grands pétales de couleur jaune d’or, avec des points noirs à l’extrémité. Le millepertuis est également composé de fruits en forme de capsule à 3 valves qui s’ouvrent quand ils sont mûrs.

Étant une plante thérapeutique, le millepertuis est composé d’essence aromatique, riche en carbures terpéniques. Il renferme également de stérols, de triterpènes, d’acide caféique, d’acide chlorogénique, des proanthocyanidols, des flavonoïdes avec notamment de l’hypéroside et de rutoside, du biflavonoïde, de l’hyperforine, de l’amentoflavone et du phloroglucinol. La plante renferme en outre du colorant rouge, composé de naphtodianthrones dont l’hypéricine et le pseudohypéricine.

 

Propriétés et bienfaits du millepertuis

Auparavant, le millepertuis a été déjà connu comme étant une plante aux vertus thérapeutiques. À l’époque, on croyait qu’elle chassait les mauvais esprits, d’où son nom de chasse-diable. On la préconisait efficace contre les maladies de poitrine au temps de Cazin. Elle servait pour traiter l’asthme, le catarrhe et la bronchique. Elle intervient également dans le traitement de leucorrhées. En outre, c’est un vulnéraire que les chirurgiens estimaient en XIIIe siècle comme étant inégalé. Elle intervient également dans la composition d’alcool, de baume, etc. Par-dessus tous, le millepertuis convient pour apaiser les brûlures ou douleurs dues au coup de soleil.

Entre autres, le millepertuis est un antidépresseur efficace. L’ESCOP le préconise en cas de dépression légère ou modérée. En Allemagne, elle est consommée en tant que condiment alimentaire. Pour couronner le tout, le millepertuis est efficace pour le traitement en cas de trouble nerveux.

 

Utilisation et dosage du millepertuis

Le millepertuis convient pour un usage aussi interne qu’externe.

Usage externe :

Huile de massage à base de millepertuis : conditionné en huile, le millepertuis convient pour réaliser un cataplasme sur une peau ayant des problèmes comme l’ecchymose, brûlure, piqûre d’insecte, douleurs des muscles, etc. Faire ce cataplasme pendant 3 fois par jour. Cette huile convient en outre pour un massage qui soulage les crampes.

Pour les enfants, diviser le dosage en deux, avant utilisation.

Usage interne :

Infusion de millepertuis : Pour la préparation d'infusion, ajouter 2 à 4 g de fleurs secs dans 150 ml d'eau bouillante. Laisser infuser pendant 5 à 10 minutes et en boire 3 fois par jour. C'est efficace pour régulariser les troubles du sommeil.

Autrement, le millepertuis intervient également dans la fabrication de médicaments en pilule, de tenture mère ou solution composée d'alcool et de fleurs de millepertuis. Cette dernière convient notamment pour traiter divers maux comme le trouble de sommeil, la dépression et les syndromes prémenstruels.

Espace Infos

Nous Sommes à votre Écoute
du lundi au vendredi de 8h à 18h30 et le samedi de 9h à 18h30
00 41 22 548 35 20
04 28 01 10 56
numéros
non
surtaxés