Ginkgo Biloba : les bienfaits de l'arbre aux quarante écus
Retour liste

Ginkgo Biloba

Origine et historique du ginkgo

Le ginkgo biloba ou arbre aux quarante écus est un grand arbre pouvant atteindre les 40m de hauteur. Issue de la famille des Ginkgoacées, cette plante médicinale, originaire de Chine est cultivée grâce à ses vertus médicales. Plus de 2000 tonnes de ses feuilles sont par exemple produites par an dans le Bordelais.

Les feuilles du ginkgo sont caractérisées par leur forme en éventail à deux lobes, avec des nervures parallèles qui partent du pétiole. Leur couleur est vert tendre pendant la saison du printemps, et devient plus mate en été. En automne, elles deviennent jaunes d’or. Le ginkgo est une espèce dioïque : avec des pieds mâles et femelles. Les pieds femelles sont constitués d’ovules à pulpe orange, renfermant une graine comestible. Une plante qui résiste à la pollution, le ginkgo est également planté dans les villes.

Les vertus bénéfiques du ginkgo résident notamment dans ses feuilles, composées de flavonoïdes et de terpènes. Ses diaterpènes sont appelés ginkgolides.

Connu en Orient par ses innombrables vertus thérapeutiques, le ginkgo fut connu dans la médecine chinoise, depuis 2700 ans avant notre ère. Ses feuilles et ses graines étaient notamment utilisées pour stimuler la circulation. Actuellement, les amandes du ginkgo sont préconisées en Chine pour contrer la toux, les bronchites ainsi que les maladies pulmonaires. Ils sont bouillis ou grillés pour ces usages. Au Japon, en 1932, le chimiste S. Furukawa découvrit et isola dans les feuilles du ginkgo des substances jaunes qu’il nomme « flavonoïdes ». Le premier extrait de feuilles de ginkgo fut produit en 1965, et est utilisé en France depuis 1972.

 

Propriétés et bienfaits du ginkgo

Aujourd’hui, on emploie des extraits standardisés en flavonoïdes (24%) et en ginkgolides-bilobalides (6%) pour traiter une insuffisance cérébrale, chez les personnes âgées qui souffrent notamment de difficultés de concentration, de confusion et de problème de mémoire.

Pareillement, le ginkgo dispose des vertus anti-inflammatoires, très utiles pour contrer les affections auto-immunes, les scléroses multiples, ainsi que les transplantations d’organes. Les ginkgolides inhibent le processus d’agrégation plaquettaire du sang. Cet effet utile pour éviter la formation de caillots est à l’origine d’accidents survenus, lors de prise d’extrait de ginkgo par voie parentérale, autre que la voie digestive.

Les flavonoïdes dans le ginkgo sont des stimulants et tonifiants de la circulation sanguine et surtout des microcirculations, grâce à une action analogue à celle de la vitamine P. Le ginkgo est aussi un vasculoprotecteur, conseillé en cas de troubles de circulation des veines dans les jambes. Ayant une vertu antioxydante, les flavonoïdes ralentissent aussi le vieillissement des cellules.

 

Utilisation et dosage du ginkgo

Le ginkgo convient pour un usage interne. En Asie comme en Thaïlande, l’amande du fruit du ginkgo est consommée en grillade ou bouillie. C’est un ingrédient pour préparer divers plats, pour des occasions de fêtes ou des événements. Son goût est similaire au pignon de pin.

Ces amendes conviennent pareillement en apéritif, pour agrémenter des soupes ou des plats cuits à la vapeur. Autrement, elles sont pilées pour leur utilisation.

 

Espace Infos

Nous Sommes à votre Écoute
du lundi au vendredi de 8h à 18h30 et le samedi de 9h à 18h30
00 41 22 548 35 20
04 28 01 10 56
numéros
non
surtaxés