Bienfaits et vertus du thym sur Lesproduitsnaturels
Retour liste

Thym

Origine et historique du thym

Le thym est un sous-arbrisseau de 10 à 30 cm de hauteur, appartenant à la famille des Lamiacées. Il est commun dans les terrains secs et rocailleux du Midi. On le rencontre dans l’ouest du bassin méditerranéen, de l’Espagne à l’Italie. Le thym est communément cultivé dans les jardins : c’est l’un des compagnons du bouquet garni cher à la cuisine mijotée. Tout le monde connaît ses petites feuilles étroites, vert grisâtre, et ses fleurs rose pâle. Comme chez le serpolet, son cousin, les plants de thym peuvent dégager des arômes différents. Certains, d’une odeur plus musquée, voire camphrée ; quelques-uns sont même franchement repoussants… Cet étonnant phénomène est dû aux variations du patrimoine génétique de l’individu qui, de ce fait, fabrique des essences de compositions très diverses – et non pas au terrain, comme on le croit souvent.

Le thym renferme une essence aromatique de composition variable suivant le patrimoine génétique de l’individu. Selon les cas domine le thymol, le linalol ou le géraniol.

 

Propriétés et bienfaits du thym

Le thym est à la fois un tonique et un antispasmodique des voies digestives, qui facilite la digestion tout en calmant les contractions nerveuses de l’estomac et de l’intestin. Il chasse les gaz, empêche les fermentations et, de plus, stimule l’appétit.

Excellent antiseptique, il n’est pas étonnant qu’on l’utilise pour les marinades, surtout celles de gibier faisandé – d’autant qu’il les parfume ! Au Maroc et en Tunisie, la décoction de thym dans l’huile d’olive est un remède encore très prôné contre les mauvaises plaies, afin de les nettoyer et de les aseptiser. Cette propriété est aussi mise à profit pour lutter contre les rhumes de cerveau, les bronchites et les rhinopharyngites.

En règle générale, le thym active toutes les fonctions de désintoxication, favorise la transpiration et la diurèse, et se recommande chaque fois qu’il est bon d’éliminer des toxines de l’organisme (grippe, rhumatisme, excès alimentaires ou autres).

Le thym est aussi un stimulant qui a la réputation d’exciter l’intelligence, à la manière du thé : son infusion est recommandée, après le repas, pour vaincre la somnolence due à la digestion et ses remettre au travail.

C’est aussi un bon vermifuge, qu’on peut administrer sans danger aux enfants.

Pour l’usage externe, le thym est tout indiqué chaque fois qu’il faut nettoyer et aseptiser : plaies, ulcères, pertes blanches.

Il est aussi très efficace comme calmant des douleurs rhumatismales, de la goutte, de l’arthrite. Il permet de préparer des bains fortifiants recommandés aux enfants chétifs.

Même la beauté y trouve son compte, puisque le thym, mis à la mode par les « bains de plantes » des coiffeurs, constitue un excellent tonique du cuir chevelu qui arrête et empêche la chute des cheveux, les épaissit et active leur repousse.

C’est aussi un bon dentifrice, fortifiant des gencives, désinfectant de l’haleine, préventif des caries.

 

Utilisation et dosage du thym

 

Utilisation interne :

- Infusion : Prendre 20 à 30 g de plante par litre d’eau bouillante, dont on prendra 3 ou 4 tasses par jour comme stimulant, contre les rhumes et les mauvaises digestions. À la dose de 50 g, l’infusion se montre plus excitante.

- Sirop contre la coqueluche : Dissoudre 175 g de miel dans 100 g d’infusion chaude.

Utilisation externe :

- Infusion : prendre 15 g de thym et 5 à 10 g de tanaisie par litre d’eau bouillante. Laisser en contact un quart d’heure, passer et injecter en lavement à bonne température, contre les vers.

Contre les douleurs, on utilise du thym frais, qu’on fait chauffer à sec dans une poêle en fer. Appliquer bien chaud entre deux mousselines sur la région douloureuse. On peut aussi faire une pâte avec du son, de l’eau et du thym, et l’appliquer chaud en cataplasmes.

- Le Bain de thym est fortifiant et revigorant, ou antidouleur, et se prépare avec une décoction de 500 g de thym bouilli dans quelques litres d’eau, qu’on ajoute à l’eau du bain.

- La Lotion capillaire est tonique et fait avec une décoction concentrée, à raison de 100 g par litre d’eau qu’on laisse réduire de moitié. Frictionner le cuir chevelu avec cette motion et en rincer les cheveux après le shampoing.
Cette même décoction peut servir en lavages ou en compresses pour panser les plaies.

- On peut remplacer le dentifrice habituel, plusieurs fois par semaine, par du thym sec pulvérisé dont on imprègne la brosse.

- Elixir dentifrice : mettre 100 g de thym à macérer 10 jours dans un litre d’eau-de-vie. Ajouter une cuillerée à café à l’eau du verre à dents. Cet élixir peut aussi servir à aseptiser les plaies ou à frictionner les douleurs.

Les thyms riches en thymol, et surtout leur huile essentielle, doivent être utilisés avec prudence du fait de leur causticité. Des troubles nerveux peuvent apparaître en cas de surdose.

Espace Infos

Nous Sommes à votre Écoute
du lundi au vendredi de 8h à 18h30 et le samedi de 9h à 18h30
00 41 22 548 35 20
04 28 01 10 56
numéros
non
surtaxés