Le Sureau - Plante médicinale anti-inflammatoire, laxative, antirhumatismale
Retour liste

Sureau

Origine et historique du Sureau

C’est un arbrisseau ou un arbuste de quelques mètres de hauteur, appartenant à la famille des Caprifoliacées, commun au voisinage des habitations, dans les haies et dans les décombres. On le rencontre en Europe et en Asie. Certaines formes sont parfois cultivées pour leurs fruits. Son écorce claire comporte de nombreuses lenticelles liégeuses caractéristiques. Les rameaux renferment une épaisse moelle blanche dont on se servait jadis pour monter les coupes microscopiques. Les grandes feuilles opposées, composées de cinq à sept larges folioles aiguës, dégagent lorsqu’on les froisse une odeur déplaisante. Les petites fleurs blanc crème, groupées en larges corymbes terminaux, exhalent un intense parfum musqué. Les fruits sont de petites billes noires, luisantes, disposées en corymbes penchés vers le sol. Elles sont remplies d’un jus violacé et contiennent de nombreuses graines. On utilise l’écorce moyenne, les fleurs et les fruits du sureau pour leurs propriétés médicinales.

Les baies doivent leur couleur à des composés phénoliques tels que la cyanidine.

 

Propriétés et bienfaits du Sureau

La seconde écorce, d’odeur forte et nauséeuse, est un diurétique très vanté. On la recommandait contre l’œdème généralisé, l’ascite ou la néphrite aiguë avec œdème.

Elle est aussi laxative.

Les feuilles paraissent avoir des propriétés analogues à celles de l’écorce : diurétiques et laxatives. Cependant, elles sont rarement utilisées en usage interne. Elles sont, de plus, renommées contre les hémorroïdes et les brûlures. On peut les fumer sèches comme le tabac.

Les fleurs fraîches sont laxatives. Sèches, elles sont surtout sudorifiques, mais aussi diurétiques. On les emploie chaque fois qu’il faut provoquer une transpiration abondante et salvatrice : début de rhume, fièvres éruptives (rougeole, scarlatine), affections catarrhales (bronchite, grippe), crise de rhumatisme. Elles entrent dans le « thé de Saint-Germain », encore appelé « tisane des espèces purgatives », « thé de santé » ou « poudre de longue vie ».

Adoucissantes et résolutives, elles sont aussi utilisées en usage externe contre les fluxions, les engelures, les crises de goutte, les inflammations oculaires.

Les baies sont sudorifiques et, à forte dose, elles deviennent purgatives. On les recommande contre les rhumatismes et l’œdème.

 

Utilisation et dosage du Sureau

Utilisation interne :

Décoction de seconde écorce, à raison de 45 à 60 g par litre d’eau. Laisser réduire de moitié et boire dans la journée comme diurétique.

Vin.Verser un litre de vin bouillant sur 150 g de seconde écorce. Laisser macérer 48 heures et prendre 2 petits verres à moutarde par jour. Le vin a les mêmes effets que la décoction.

Infusion. 50 g de fleurs sèches par litre d’eau bouillante. Laisser infuser 10 minutes et prendre 4 ou 5 tasses par jour, comme sudorifique et contre les rhumatismes.

Suc des baies pressées. 20 à 30 g à prendre dans la matinée comme purgatif.

Rob de sureau, le rob étant une sorte de confiture sans sucre obtenue par évaporation du suc. Écraser des baies et laisser reposer au frais pendant 24 heures. En exprimer ensuite le suc. Faire évaporer ce suc au bain-marie, de façon à obtenir un sirop à consistance de miel. Une prise de 4 à 8 g de ce rob a un effet sudorifique ; au-delà, il est purgatif.

Les feuilles sont assez rarement utilisées pour l’usage interne.

Utilisation externe :

Infusion concentrée. 100 g de fleurs par litre d’eau. Elle sert à imbiber des compresses contre les gingivites, les eczémas et les dartres, ou peut être employée en bains chauds et courts contre les engelures. Elle est excellente en lotions contre les inflammations des paupières, les conjonctivites et les orgelets.

Bain antidouleur. Il se prépare avec une décoction concentrée de fleurs de sureau, que l’on peut mélanger avec de la sauge et du romarin contre les rhumatismes.

Cataplasme. Les feuilles de sureau, broyées dans l’huile d’œillette (voir pavot), sont renommées contre les hémorroïdes et les brûlures.

Espace Infos

Nous Sommes à votre Écoute
du lundi au vendredi de 8h à 18h30 et le samedi de 9h à 18h30
00 41 22 548 35 20
04 28 01 10 56
numéros
non
surtaxés