Propriétés et bienfaits du ricin et de l'huile de ricin
Retour liste

Ricin

Origine et historique du ricin

Le ricin est une grande plante annuelle, vivace sous les climats chauds, appartenant à la famille des Euphorbiacées. Probablement originaire de nord-est de l’Afrique, le ricin est cultivé dans le midi de la France, où il s’échappe parfois des cultures. Sa grosse tige ramifiée porte d’immenses feuilles palmées pouvant atteindre 40 cm de longueur, qui lui ont valu le nom de « palma-christi ». Les petites fleurs, mâles et femelles réunis sur la même inflorescence, se groupent densément à l’extrémité des rameaux. Les fleurs mâles, blanches, sont situées à la base de l’inflorescence, les femelles, rouges, au sommet. Les fruits sont des capsules hérissées de pointes molles contenant trois grosses graines. Ces dernières ressemblent à d’énormes tiques, ricinus en latin. C’est l’huile de l’amande contenue dans ces semences qu’on utilise pour l’usage médicinal.

Les Égyptiens furent les premiers, croit-on, à utiliser le ricin comme purgatif, et les Recettes du coffret d’or, de Tchang Tchong-King, nous prouvent que, très tôt, les Chinois l’employèrent pour ce même usage. Au XVIIIe siècle, le ricin était devenu, en France, le purgatif le plus populaire.

La graine de ricin renferme de 40 à 60 % d’une huile grasse riche en acide ricinoléique. Elle contient également une lectine, la ricine, et un alcaloïde, la ricinine, qui ne sont pas liposolubles et ne se retrouvent donc pas dans l’huile.

 

Propriétés et bienfaits du ricin

On utilise uniquement l’huile extraite des graines de ricin. Cette huile ne doit jamais être employée comme purge après la plupart des vermifuges végétaux ou chimiques, car elle diminue et favorise la survenue de phénomènes d’intolérance. D’ailleurs, à l’heure actuelle, on ne la recommande plus pour l’usage interne si ce n’est, sous contrôle médical, comme purge en cas d’empoisonnement. En Inde, elle sert à masser la poitrine des accouchées pour favoriser la lactation.

Pour l’usage externe, les feuilles de ricin ont des propriétés émollientes et galactogènes, et on les utilise contre les douleurs de l’arthrite, l’inflammation des yeux et pour augmenter la lactation.

 

Utilisation et dosage du ricin

Utilisation interne :

On préparait autrefois, en Provence, l’huile de ricin pour l’usage familial en faisant infuser les graines dans l’eau bouillante et en recueillant l’huile qui surnageait.

La dose pour un adulte est de 5 à 10 g comme laxatif, 15 à 40 g comme purgatif (mais une cuillerée à soupe, soit 15 g, suffit souvent). On l’absorbe dans un excipient quelconque, café ou jus d’orange en général.

Utilisation externe :

- Les feuilles fraîches de ricin écrasées s’utilisent en cataplasmes.

- L'huile de ricin possède des vertus miraculeuses pour les ongles, cheveux et cils.

Espace Infos

Nous Sommes à votre Écoute
du lundi au vendredi de 8h à 18h30 et le samedi de 9h à 18h30
00 41 22 548 35 20
04 28 01 10 56
numéros
non
surtaxés