Les bienfaits de l'oseille - Lesproduitsnaturels.com
Retour liste

Oseille

Origine et historique de l'oseille

L'oseille, connue également sous le nom d'oseille de prés, vinette, aigrette ou surelle, est une plante appartenant à la famille des polygonacées. On la rencontre, à l'état sauvage, dans presque tous les pays tempérés. Elle pousse dans les prés et les pâturages ; mais on peut aussi la trouver dans les jardins potagers sous le nom d' "oseille commune ", pour leurs feuilles comestibles. C'est une plante vivace, sa hauteur peut atteindre les 80 cm.

Les feuilles de l'oseille, en touffe au pied de la plante, ont un aspect de fer de flèche et constituent à la base deux oreillettes pointues, dirigées parallèlement à la nervure principale. Elles sont épaisses, d'un beau vert brillant. à la fin du printemps se dresse une hampe rigide ornée de quelques petites feuilles enlaçant la tige par leurs oreillettes. À son sommet, on retrouve des fleurs d'un vert rougeâtre, mâles et femelles sur des pieds séparés.

L'oseille est constituée de vitamines, des sels minéraux, des oligoéléments, des flavonoïdes ainsi que des oxalates.

 

Propriétés et bienfaits de l'oseille

L'oseille est bien connue pour ses bienfaits pour la santé si l'on ne cite que ses vertus antiscorbutiques et apéritives. Classiquement, on la prépare en chiffonnade en la laissant fondre avec du beurre et du vin blanc. Cet avantage est même confirmé dans " L'île mystérieuse " de Jules Verne, où les naufragés se réjouissent de la découverte de plants d'oseille, dont " le pouvoir antiscorbutique n'est pas à dédaigner ".

Par ailleurs, l'oseille est également dépurative avec ses propriétés diurétiques et laxatives. On retrouve ces qualités dans le fameux " bouillon aux herbes " qu'on donne aux personnes alitées, fiévreuses ou après une purgation.

Malgré ses bienfaits, on entend beaucoup de mal de l'oseille, et il vrai que certaines catégories de maladies doivent d'en abstenir. Cette plante est très riche en sels de l'acide oxalique, il est à proscrire du régime des personnes souffrant de l'arthrite, de la goutte, des rhumatismes ou qui font des calculs. En plus de cela, il est interdit aux dyspeptiques souffrant d'ulcères ou d'hyperchlorhydrie de consommer de l'oseille, à cause de son acidité. Pourtant, les jeunes feuilles sont beaucoup moins acides et peuvent leur convenir occasionnellement et en petite quantité.

En usage externe, l'oseille contribue au mûrissement des abcès.

 

Utilisation et dosage de l'oseille

L'oseille est courant en gastronomie. C'est une délicieuse plante aromatique dont on consomme les feuilles. Celles-ci sont recherchées pour l'acidité agréable qu'elle communique aux plats (salades, potages, omelettes, autres légumes).

À part ses usages culinaires, l'oseille permet de guérir certains maux quotidiens.

- Utilisation interne :

Pour la préparation d'une Infusion diurétique et dépurative, 20 à 30 g de feuilles d'oseille suffisent par litre d'eau. Ou bien, 50 g de racines d'oseille par litre.

- Utilisation externe :

Les feuilles de l'oseille cuites, mélées à leur volume de saindoux, peuvent servir de cataplasmes chauds. Ils font mûrir rapidement les abcès.

Cette pommade était autrefois connue contre les tumeurs blanches, principalement celle du genou.

Autres espèces : La petite oseille ou rumex acetosella, commune dans les lieux secs et sablonneux. D'autres espèces voisines poussent dans les montagnes, en particulier l'oseille en écusson (rumex scutatus) et l'oseille vierge (rumex alpestris), ou oseille des Alpes.

Elles s'emploient comme l'oseille des prés.

 
Voici nos produits à base d'Oseille

Espace Infos

Nous Sommes à votre Écoute
du lundi au vendredi de 8h à 18h30 et le samedi de 9h à 18h30
00 41 22 548 35 20
04 28 01 10 56
numéros
non
surtaxés