L'ortie, ,un trésor pour la santé - Les Produits Naturels
Retour liste

Ortie

Origine et historique de l’ortie

L’ortie ou ortie dioïque est une plante issue de la famille des Urticacées. Elle mesure environ 0,50 à 1m de hauteur. L’ortie pousse un peu partout sur les chemins, les décombres, etc. On la trouve notamment dans les zones tempérées de la planète.

L’ortie est caractérisée par ses longs rhizomes jaunâtres, et des poils qui la recouvrent. Elle est également constituée de tubes de silice très fragiles. Quand on coupe l’ortie, du liquide riche en histamine en découle. Ce liquide est un allergisant qui peut entraîner une brûlure ou une rougeur.

Les tiges de l’ortie sont droites, avec des feuilles opposées, larges et bordées de dents aiguës. Ses fleurs sont verdâtres, disposées en grappe à l’aisselle des feuilles. Elles sont mâles ou femelles suivant les pieds.

Étant une plante aux vertus thérapeutiques, le rhizome de l’ortie est composé de polysaccharides, de tanins, de lectine, des composés phénoliques, des lignanes, et des stérols. Ses feuilles sont très riches en protéines complètes, équilibrées en acide aminé, et donc de même valeur nutritionnelle que celles de la viande. Elles contiennent, en outre, des flavonoïdes et des vitamines : sels minéraux et oligoéléments avec 7 fois plus de vitamine C que les oranges et 2,5 fois plus de fer que l’épinard. Pour couronner le tout, elle contient autant de calcium que le fromage et une quantité impressionnante de provitamine A.

Auparavant, l’ortie était préconisée en cas de paralysie, et elle était également considérée comme étant un astringent efficace.

Bienfaits de l’ortie

L’ortie est utilisée pour traiter l’hyperplasie bénigne de la prostate. La commission E allemande a d’ailleurs recommandé son usage pour augmenter le volume et débit urinaire.

L’ESCOP recommande l’usage des feuilles contre les douleurs de rhumatisme, l’arthrite et l’inflammation des voies urinaires. Elles disposent en effet une action anti-inflammatoire avérée. Par ailleurs, on emploie aussi l’ortie pour prévenir la formation des calculs rénaux.

Contre les hémorragies diverses : règles trop abondantes, saignements de nez, etc. les vertus astringentes de l’ortie conviennent pour le traitement. Ses propriétés antidiarrhéiques sont aussi utiles en cas de diarrhée, notamment chez les tuberculeux, les personnes affaiblies et les entérites muco-membraneuses.

En outre, l’ortie est un dépuratif efficace contre les dermatoses rebelles : eczéma, psoriasis et dartres. Pour compléter ses vertus, cette plante convient pour traiter le diabète.

Usage de l’ortie

- Usage interne :

Suc : 100 g de plante fraîche par jour. Contre les hémorragies, on mélange parfois ce suc avec celui de la consoude.

Infusion : 30 à 60 g de feuilles par litre d’eau. Laisser en contact pendant 10 minutes et prendre une tasse avant les repas.

Décoction de racine : faire bouillir 50 g de racine dans 1 litre d’eau, pendant 3 minutes. Laisser infuser 20 minutes et boire à volonté. Cette infusion permet de lutter contre les troubles mictionnels.

- Usage externe :

Le fruit de l’ortie est utilisé pour apaiser le rhumatisme.

 

Espace Infos

Nous Sommes à votre Écoute
du lundi au vendredi de 8h à 18h30 et le samedi de 9h à 18h30
00 41 22 548 35 20
04 28 01 10 56
numéros
non
surtaxés