Les bienfaits de l'orme - Lesproduitsnaturels.com
Retour liste

Orme

Origine et historique de l'orme

L'orme fait partie des ulmacées. C'est un arbre venant d'Europe, d'Asie et d'Afrique du Nord qui pousse notamment dans les bois et les haies. Sa hauteur varie entre 25 à 35 cm et elle est caractérisée par ses feuilles à nervures, de forme ovale dentelée et asymétrique. Les fleurs d'orme sont de couleur verdâtre, en fascicule. Ses fruits, quant à eux, sont en fascicule avec une aile membraneuse.

L'écorce de l'orme est constituée de tanins et de mucilages.

 

Propriétés et bienfaits de l'orme

L'écorce de l'orme fut utilisée à l'époque après de Discorde pour traiter les affections cutanées graves. Puis, au XVIIe siècle, divers médecins de renom ont affirmé cette vertu de l'écorce d'orme, efficace contre les maladies de la peau, ainsi que l'inflammation des ganglions et l'ulcération.

L'eau d'orme est le liquide contenu dans des espèces de galles vésiculeuses, fréquentes sur certaines variétés d'orme. Douce et visqueuse, elle était très renommée contre les maux oculaires, pour laver les plaies et pour donner un splendide éclat au visage. Vers l'automne, l'eau s'étant évaporée, on trouve au fond des galles un résidu jaune et noirâtre, le « baume d'ormeau », jadis réputé efficace contre les affections de poitrine.

L'écorce d'orme dispose plusieurs vertus thérapeutiques. Elle est dépurative, diurétique et sudorifique. Elle convient également pour traiter les affections cutanées et est efficace pour guérir l'œdème généralisé ainsi que les rhumatismes.

 

Utilisation et dosage de l'orme

- Usage interne

Décoction : 75 g d'écorce (si possible de pousses de 1 à 2 ans) par litre d'eau. Faire bouillir jusqu'à réduction de moitié. Passer et sucrer. Prendre une tasse matin et soir.

- Usage externe

Décoction pour lavages et pansements : Utiliser la décoction précédente, afin de compléter le traitement de diverses maladies de peau.

Pommade : 100 g d'écorce concassée, à laisser macérer quelques heures au bain-marie très chaud, avec 300 g d'huile d'olive et 100 g de cire d'abeille ou de saindoux.

Vin : Faire macérer 50 g d'écorce au bain-marie avec 0,5 litre de vin rouge et 100 g d'eau-de-vie. Laisser réduire jusqu'à consistance de sirop et en imbiber des compresses qu'on appliquera aussi chaudes que possible, comme révulsif des douleurs de la sciatique.

 
X *
À votre écoute

Du lundi au vendredi de 8h à 18h30 et le samedi de 9h à 12h30


goToTop