Le noyer et ses bienfaits- Lesproduitsnaturels.com
Retour liste

Noyer

Origine et historique du noyer

Le noyer est un grand arbre appartenant à la famille des Juglandacées. Elle est originaire du sud-est de l'Europe et figure parmi les arbres les plus grands et les plus majestueux. Ses feuilles sont très grandes et composées de 4 à neuf folioles allongées. Les fleurs sont de deux sortes, les femelles auxiliaires qui sont généralement disposées en paires à l'extrémité des rameaux et les fleurs mâles allongées et groupées pour former des filaments retombants. Les fruits sont recouverts d'une écorce qui s'appelle le "brou". C'est une plante nocive pour d'autres espèces d'arbustes à cause des substances toxiques qu'elle dégage au niveau des feuilles et des racines (la juglone). Ce qui explique le faite qu'on les retrouve souvent isolés dans les clairières, les sols profonds et bien drainés.

Selon des récits très anciens, le noyer fut introduit en Perse et en Grèce depuis l'antiquité et ensuite introduite en Italie par les Romains. Les fossiles de pollens découverts en Europe supposaient que le noyer existait en France depuis déjà plusieurs milliers d'années. Chez les Romains le noyer était considéré comme l'arbre de l'enfer, et au Moyen Age, le sabbat des sorcières se déroulait sous un énorme noyer. Ceci est dû à certaines légendes qui supposent que ce grand arbre n'est jamais touché par la foudre. Les celtiques utilisaient aussi le noyer pour des présages et de prophéties.

Les études et les recherches ont pu démontrer que la feuille et le brou renferment des quinones, en particulier de la juglone et des tanins. Les feuilles du noyer contiennent aussi des flavonoïdes, de la vitamine C ainsi que quelques variétés d'essence aromatique. Les noix ont une forte teneur en huile grasse, surtout en acides gras polyinsaturés comme les acides linoléiques.

 

Propriétés et bienfaits du noyer

Grâce aux principaux constituants chimiques et organiques contenus dans la plante, les feuilles du noyer possèdent des propriétés toniques, stimulantes, stomachiques et dépuratives. Ce qui fait que le traitement est recommandé pour les rachitismes, les lymphatismes, les tuberculoses pulmonaires et osseuses. Son action améliore de façon très prononcée les troubles au niveau de l'appareil digestif et de la fragilité musculaire. Elle stimule aussi le foie tout en intervenant dans la purification du système circulatoire.

Des études ont montré ses bienfaits dans l'immunité, le noyer possède aussi des propriétés antibiotiques et sert par conséquent dans le traitement du charbon ou anthrax. Il agit également sur la glycémie en stabilisant le stockage de glycogène au niveau hépatique. En résultat, la diminution du taux de glucose dans le sang réduit ainsi la soif et les mictions trop répétées, un des symptômes de la complication de la maladie chez les diabétiques.

Chez la femme les feuilles du noyer sont reconnues traditionnellement pour remédier à la leucorrhée, l'inflammation de l'utérus, les eczémas, les croûtes de lait, les ulcères et les plaies variqueuses, les angines, l'irritation des paupières, et même les chutes de cheveux en ralentissant la calvitie. Chez les personnes plus âgées, l'huile est utilisée comme vermifuge et contre les coliques néphrétiques.

 

Utilisation et dosage du noyer

Utilisation interne :

En infusion, prendre 20 grammes de feuilles dans un litre d'eau. Prendre 3 ou 4 tasses par jour pour traiter les cas cités précédemment. Cette solution peut servir de boisson courante pour les personnes diabétiques.

En sirop, les feuilles peuvent être un excellent remède pour l'estomac. Pour ce faire, macérer des feuilles fraîches tassées de noyer dans leur volume d'eau-de-vie durant 15 jours. Filtrer ensuite et ajouter du sirop de sucre avec une proportion de 180g pour 100g d'alcoolature. Un vin de noyer peut aussi être préparé en macérant 100g de feuilles pendant 3 jours dans un litre de vin rouge, ensuite agiter et filtrer.

Le brou en plus de ses vertus culinaires se prépare aussi en tant que remède naturel. L'huile de noix se prend par dose de 60g pendant le soir avec le repas et les salades pour expulser les vers solitaires. Une dose de 60 à 90g est conseillée pour les cas de calculs rénaux et urinaire

Utilisation externe :

La décoction de 50g de feuilles par litre d'eau s'emploie en lotions, cataplasmes et compresses pour nettoyer les plaies ou enlever les verrues par froissement régulier à raison de 3 fois par jour.

Espace Infos

Nous Sommes à votre Écoute
du lundi au vendredi de 8h à 18h30 et le samedi de 9h à 18h30
00 41 22 548 35 20
04 28 01 10 56
numéros
non
surtaxés