Les bienfaits de la maca du Perou : le viagra péruvien
Retour liste

Maca

Origine et historique de la maca

Cette plante vivace pousse dans les Andes péruviennes à une altitude comprise entre 3 000 et 4 500 m, où on la cultive depuis plusieurs milliers d’années. Peu de plantes parviennent à survivre dans les conditions climatiques extrêmes qui sévissent sur les hauts plateaux, brûlés par le soleil, glacés par les gelées et balayés par des vents violents. De la grosse racine trapue, charnue, nait une rosette de feuilles découpées, étroitement appliquées sur le sol.

Des fouilles archéologiques ont mis en évidence des traces de culture de la maca datant d’il y a 3 800 ans, donc bien avant les Incas. La culture se développa pendant la conquête espagnole et s’étendit de l’Equateur jusqu’au nord de l’Argentine. Mais, dans les années 1960 et 1970, le développement de l’agriculture industrielle entraîna l’abandon progressif de la culture, la plante frisa l’extinction. Les autorités péruviennes s’efforcèrent de la relancer. L’intérêt porté aujourd’hui à la maca en Europe et en Amérique du Nord semble avoir rétabli la situation et les surfaces de culture la concernant se sont fortement accrues.

La racine de la maca renferme des acides aminés, des hydrates de carbone, des vitamines et des minéraux en quantités importantes, ainsi que des dérivés d’acides gras spécifiques, tels les macamides et les macaènes qui semblent être associés aux propriétés pharmacologiques de la plante. La maca appartient à la famille des Brassicacées.

 

Propriété et bienfaits de la maca

Le tubercule séché passe pour être utile dans le traitement des problèmes de la sexualité et de la reproduction, augmentant la libido et favorisant la fertilité. Il stimulerait le système immunitaire, diminuerait les troubles menstruels, atténuerait les symptômes de la ménopause et améliorerait la mémoire. Certains n’hésitent pas à l’affubler des surnoms de « viagra péruvien » ou de « ginseng des Andes ». De nombreuses propriétés, hormonales en particulier, sont en cours d’investigation.

 

Utilisation de la maca

Le tubercule est d’abord et avant tout cultivé pour sa valeur nutritionnelle. La croyance veut que la plante extrait en grande quantité minéraux et oligoéléments du sol où elle pousse. Au Pérou, la maca se mange crue, cuite ou séchée. On en prépare des biscuits, des gâteaux, des chips et des boissons. Jadis, on la réduisait en une poudre qui pouvait se conserver durant des années.

Il s’agit en fait d’un aliment plutôt que d’un médicament, mais la relation entre les deux est souvent bien floue.

Espace Infos

Nous Sommes à votre Écoute
du lundi au vendredi de 8h à 18h30 et le samedi de 9h à 18h30
00 41 22 548 35 20
04 28 01 10 56
numéros
non
surtaxés