Citron : un remède naturel efficace contre la grippe et les fièvres
Retour liste

Citronnier

Origine et historique du citron

Le citronnier est une plante venant d'Asie du Sud-Est. Appartenant à la famille des Rutacées, il est similaire à l'oranger, et dispose ainsi des rameaux avec des épines et des feuilles tenaces. Elle dispose également de fleurs aromatisées, sans oublier ses fruits de couleurs vertes ou jaunes quand ils sont mûrs.

Les vertus du citronnier se trouvent notamment dans son écorce, composé en abondance du limonène, du citral et des pinènes. En dessous de l'écorce se trouve le péricarpe, composé de citroflavonoïdes (naringoside, hespéridoside). Le citronnier est également spécifique grâce à la teneur en vitamine C et en acides organiques de son bulbe.

Depuis bien longtemps, il était déjà connu des Indiens et des Palestiniens. Au fil du temps, vers l'ère chrétienne, il fut également connu en Grèce et en Italie.

Grâce à sa grande teneur en vitamine C, le citron était utilisé pour traiter des maladies comme le scorbut. Il est aussi préconisé pour traiter la grippe et les divers types de fièvres. Pour cela, on le prépare notamment en jus pour se rafraîchir.

En outre, le citron présente encore d'autres vertus thérapeutiques. En effet, c'est un antiseptique efficace qui convient pour traiter entre autres la cirrhose du foie. C'est aussi un dépuratif efficace, très conseillé en cas d'obésité, de sclérose des artères, de rhumatisme, de lithiase, etc. Les diabétiques et les personnes souffrantes du syndrome du cinquantenaire sont également conseillés de consommer du citron.

 

Propriétés et bienfaits du citron

Les bienfaits du citron viennent notamment de la composition de son écorce, favorisant la digestion. On l'utilise dans ce cas comme agrément d'apéritif.

Sa paroi interne, ou épicarpe convient aussi pour renforcer les vaisseaux sanguins et les varices. Et ce, grâce à la présence des flavonoïdes.

Ses pépins sont des antiparasites intestinaux efficaces, et contre également les fièvres, bien que son goût soit un peu désagréable.

 

Utilisation et dosage du citron

Pour une utilisation interne, on le prépare en limonade. Pour la préparation, ajouter 2 citrons coupés et avec leur écorce dans de l'eau chaude ou froide, selon le choix. 1 litre d'eau suffit pour cette composition. Ajouter ensuite du sucre et le jus convient pour les patients atteints de fébrilités.

Pour les malades atteintes de bronchites, de rhume ou d'artériosclérose, 200 g à 300 g de jus de citron suffisent pour apporter les vitamines nécessaires pour le traitement.

En cas de cure de citron, il faut consommer un citron, puis augmenter la dose au fur et à mesure, pendant une dizaine de jours. Il faut ensuite réduire cette consommation pour terminer le traitement. On note que dans ce cas, le citron peut être consommé en jus, ou en agrément d'aliment. Il est également possible de presser le citron pour l'ajouter dans du café ou autres.

Utiliser en externe, le jus de citron est un antiseptique efficace. Il est aussi préconisé pour refermer les pores dilatés. Pour un entretien du visage par exemple, il convient pour éliminer rapidement les points noirs. On l'additionne d'eau minérale ou d'eau de rose pour diminuer son acidité.

Par ailleurs, le citron purifie les yeux. On ajoute seulement une goutte et les larmes nettoient la paroi de l'œil. En outre, on l'emploie pour assurer une brillance aux cheveux. On l'ajoute cette fois dans la dernière eau du rinçage des cheveux. Et, préparer en masque, on mélange son jus avec du blanc d'œuf en neige.

Espace Infos

Nous Sommes à votre Écoute
du lundi au vendredi de 8h à 18h30 et le samedi de 9h à 18h30
00 41 22 548 35 20
04 28 01 10 56
numéros
non
surtaxés