L'ail : la plante médicinale des problèmes cardio-vasculaires
Retour liste

Ail

Origine et historique de l’ail

L’ail est un assaisonnement qu’on utilise souvent pour agrémenter nos plats. Pourtant, outre sa saveur et sa senteur un peu forte, il dispose également d’innombrables vertus thérapeutiques. Appartenant à la famille des alliacées, l’ail est une plante à bulbes vivaces venant d’Asie centrale. C’est notamment dans ce bulbe que se trouvent les constituants bénéfiques de cette plante. En effet, le bulbe d’ail contient des minéraux, des vitamines, des glucides, des saponosides, sans oublier son essence d’arôme, à base d’alliine (composant de soufre). Ce composant change ensuite en alliciine lorsqu’on  prépare la plante et devient finalement du disulfure d’allyle après oxydation.

Historiquement, l’ail avait déjà sa place, en tant que condiment alimentaire et plante médicinale depuis la haute antiquité. Il fut rapidement connu aux alentours du bassin de la Méditerranée par les nomades d’Asie centrale et les marchands de l’époque. Depuis la Renaissance jusqu’à aujourd’hui d’ailleurs, bon nombre de médecins recommandent l’ail grâce à ses vertus, bénéfiques pour la santé.

Auparavant, il était utilisé pour renforcer l’anticorps de l’organisme et pour prévenir diverses épidémies comme la peste. Les Grecs, les Chinois, les Romains, ainsi que les Arabes ont tous adopté l’ail grâce à ses propriétés fortifiantes et antiseptiques.

 

Propriétés et bienfaits de l’ail

Outre les bénéfices que l’ail nous apporte, il est utilisé de nos jours pour gérer le taux de cholestérol. Effectivement, c’est un excellent stimulateur du cœur qui fluidifie le sang. Il convient alors pour prévenir toutes sortes de problèmes cardio-vasculaires.

Disposant d’une vertu antiseptique, l’ail convient également pour combattre les bactéries. Grâce à la présence de l’alliicine dans son composant, il atténue divers types d’infections respiratoires comme la grippe, la bronchite, etc. L’alliicine agit dans ce cas, en tant qu’antibiotique efficace pour ce genre de maladie.

Pareillement, l’ail est un remède contre les bactéries pathogènes et favorise ainsi la digestion. C’est aussi un antispastique actif contre la diarrhée. Cependant, à cause de son goût assez fort, il n’est pas très conseillé pour les estomacs délicats.

Pour compléter ces innombrables vertus, l’ail est un antiparasite idéal pour combattre les vers intestinaux. (Ascaris, oxyures, etc.) Il réduit aussi la glycémie.

Selon des études chinoises, la consommation de 20 grammes d’ail par jour réduit la formation des cellules cancéreuses dans l’organisme.  Cependant, il faut le consommer ou l’utiliser tant qu’il soit encore frais.


Utilisation et dosage de l’ail

 

De nos jours, l’ail est conditionné sous diverses formes, outre son utilisation comme agrément de plats. On le trouve ainsi en gélule, en poudre ou même en comprimé et en perle contenant de l’huile essentielle.

 

Pour la préparation d’un sirop d’ail, on fait bouillir un verre d’eau avec 50 g d’ail. On peut ensuite ajouter 5g de sucre pour donner du goût au sirop. La posologie pour une personne serait de 2 à 3 cuillerées à soupe par jour.

 

Quant à une décoction, on fait bouillir 2 à 3 gousses d’ail écrasées dans un verre de lait ou d’eau.

 

L’ail est également un ingrédient qui convient pour préparer une alcoolature. Pour ce faire, il faut prélever le jus de 500 g d’ail écrasés, puis additionner ce jus d’alcool, à une quantité égale à celui-ci. Une personne peut prendre 2 à 3 fois de cuillerées à café de cette composition pendant une dizaine de jours par mois.

On peut également utiliser l’ail pour une application externe :

  • Pour un cataplasme, on additionne de la moutarde avec de l’ail écrasé et cela convient pour traiter la névralgie.
  • En cas de douleur de colonne vertébrale, de rhumatisme ou d’arthrite, on peut réaliser une pommade d’ail avec des gousses écrasées ajouté d’une double quantité d’huile de saindoux ou de camphre.
  • Pour le cas d’une verrue, de durillon ou de cor, on peut poser tout simplement une rondelle d’ail pour réaliser un emplâtre sur la zone à soigner.
  • L’ail est aussi un excellent vermifuge. Pour ce cas, il suffit de bouillir de l’ail dans du lait et avaler le tout pour un lavement.

     

Espace Infos

Nous Sommes à votre Écoute
du lundi au vendredi de 8h à 18h30 et le samedi de 9h à 18h30
00 41 22 548 35 20
04 28 01 10 56
numéros
non
surtaxés